Dame Laie a choisi sa nouvelle demeure. Un espace protégé, où les herbes sèches et hautes partagent des tapis d'herbes vertes et moelleuses autour de mares, pour se rafraîchir.

Elle a mis bas, trois marcassins... Et se pavane, en mon jardin, comme en le sien.

La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious

Seigneur Fidji, du haut de son parapet, veille à ce que la noble compagnie, à qui il concède bien une brève retraite en son fief, ne prenne trop ses aises.

La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious

Plus bas, cachées du Seigneur qui ne les laisserait jamais en paix, quelques filles de Serfs Piou-piou, poulettes pondeuses point encore nubiles, s'habituent, non loin de Dame Laie et Chevaliers Marcassins, à leur nouvelle chambrette....

La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious

Et moi, pauvre vilaine, ramène une récolte qui me donnera bien du travail.

La laie, le chat, les marcassins et les pious-pious
Retour à l'accueil